Accueil > Actualités et humeurs > MESRI, l’été de tous les mensonges - Une série de SLU, 22 juillet (...)

MESRI, l’été de tous les mensonges - Une série de SLU, 22 juillet 2020

mercredi 22 juillet 2020, par Mademoiselle de Scudéry

MàJ le 23 juillet

1. Parcoursup, 9500 candidats sans propositions

Confondre les 9.500 recours avec les 80.000 sans proposition… c’est un peu gros, non ?
Lire ici.

2. Universités : le gouvernement annonce 10 000 places supplémentaires à la rentrée.

« Pour les aider [les bacheliers], nous avons décidé de financer 10 000 places supplémentaires pour la rentrée, en adéquation avec les demandes de ces étudiants, beaucoup dans des formations courtes, les filières sanitaire et sociale ou paramédicale », a expliqué Frédérique Vidal. (l’AFP a encore frappé, et le Monde Campus relaye sans relire…)
On leur dit que 10 000 places ce ne sont pas 10 000 chaises ? et qu’elle aura beau demander aux recteurs de pousser les murs, si elle ne veut pas prolonger les contrats des doctorants et d’ATER [1], ça va pas le faire ?

3. L’amendement du Sénat à la loi de finance rectificative supprimé par la majorité

Soutien à la vie étudiante qu’ils disaient…
« Hier, en commission mixte paritaire (CMP), la majorité a supprimé les 150 M€ votés par le Sénat pour la recherche et le Gouvernement présente aujourd’hui la #LPPR : toute honte bue ! » [2]

4. Interview du 22 juillet sur France-Culture

Recherche, Université : la loi en débat, avec la ministre Frédérique Vidal


« On a travaillé 15 mois avec les instances » Ahah !
Heureusement, Samuel Hayat pose les bonnes questions (avec un calme qu’on lui envie tous)
« Cela fait 40 ans qu’il n’y a pas eu une part du PIB consacrée à la recherche aussi basse en France. Quand on regarde cette proposition de 25 milliards sur dix ans c’est en trompe l’œil parce qu’en 2021 ce qui est proposé sur ces 25 milliards, c’est 300 millions d’euros. Comment croire un gouvernement qui nous dit : ’Je vais vous donner 25 milliards mais 99 % de cette somme vous ne l’aurez qu’après 2022’. Donc qu’après la prochaine élection en sachant qu’évidemment que cette programmation n’engage absolument à rien. »

Parcoursup ?
« Personne sans solution à la rentrée » Ahahah…
« Un milliard et des créations de postes… anticipés… BTS + 3000… »

Là, j’arrête, j’enpeupus…

5. Les fifiches pour proprofesseurs sont parues.

Elles servent à vendre la LPPR mais sont à peu près aussi crédible que celles qui voulaient nous faire avaler la loi retraite.
(exemple)

Elle en a de la chance, Sophie, de pouvoir envisager une titularisation dans le corps des professeurs d’université après une évaluation finale de ses travaux !

À suivre…


PDF - 164.3 ko
Communiqué Ouzoulias

[1Lire en pièce jointe le communiqué du sénateur Pierre Ouzoulias

[2Ouzoulias encore…